Qui suis-je ?

Je me présente Laetitia LESVIES

Ayant vécu plusieurs renaissances, mon nom de famille, LEVY, est devenu LesVies plus en phase avec mon parcours de vie.
En parallèle de mon emploi de  Préparatrice en pharmacie d’hôpital, j’ai étudié  la psychologie. J’ai fait une analyse et j’ai à mon actif 30 ans de psychothérapie.
Comme j’ai longtemps cherché à comment aller bien dans ma vie, j’ai également exploré la philosophie,  la paléontologie,  la cosmologie, la physique quantique,  la spiritualité et les neuro-sciences.

Puis,  j’ai découvert la Maïeusthésie et la Communication Non Violente, qui m’ont permis d’apaiser mes souffrances existentielles.
J’ai eu la chance également de rencontrer Byron Katie et ai suivi son cycle de formation.

De ce  fait, j’ai à coeur de transmettre ce que j’ai reçu

D’autre part,  je continue de me former et d’être moi même accompagnée pour poursuivre ma propre évolution et découvrir mes trésors intérieurs.

Et, je réalise que ce cheminement vers moi, me permet d’être plus proche de vous…

Une vie pénible et difficile

Toute petite, je me posais des questions existentielles, j’étais hypersensible et en quête de reconnaissance.
A partir de l’adolescence, j’oscillais entre des grands moments de joie et de profonde mélancolie. J’étais en quête de sens, je remettais tout en question et cela pouvait me conduire dans des souffrances inouïes.

J’étais dépressive et souvent très fatiguée. Au fond de moi je me disais que j’étais vouée à avoir peine à vivre toute ma vie.

Pour couronner le tout, j’étais dépendante affective et dépendante à  l’alcool. 
De tout cela j’avais terriblement honte. Alors je masquais comme je pouvais, jusqu’au jour où le masque a littéralement volé en éclats !

Et pourtant, je n’avais jamais cessé de chercher des solutions pour m’en sortir et j’ai passé des années en analyse et en psychothérapie. J’avais tout vu, tout compris, tout analysé et je continuais à me traîner dans la vie désespérément.

Je peux dire, aujourd’hui, que j’ai eu de la chance de survivre à mon propre krach.

Une vie qui vaut le coup d'être vécue !

Le début de la libération est venu avec la découverte de la Communication Non Violente (CNV) de Marshall Rosenberg.
J’ai réalisé de nombreux stages en CNV, au point de vouloir me lancer dans le parcours de certification, quand j’ai découvert la Maïeusthésie grâce à Isabelle Padovani.

La Maïeusthésie m’a, entre autre, libérée de l’état fusionnel dans lequel j’étais en permanence et que je croyais être, l’état suprême !
 Naturellement, je suis sortie du statut de dépendant affectif.

Elle m’a fait découvrir le bonheur d’être, un être distinct sans pour autant devenir distante !

A chaque rencontre en Maïeusthésie, je tends vers plus de joie et de libération. 

Aujourd’hui, j’ai réalisé que tout est possible.

L’autonomie et la joie de vivre se sont invitées dans ma vie ! 
Je croyais cela impossible pour moi, alors pour vous aussi, c’est possible !
J’ai été accompagnée le temps nécessaire et je me suis donnée sans compter.